Page:Alcott - Jack et Jane.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE XII

LE VINGT-DEUX FÉVRIER


Scène de la vie de Washington et autres brillants tableaux, tel était le programme de la fête donnée par la jeunesse d’Harmony, le 22 février, et placardé dans tout le village par d’immenses affiches de couleur.

C’était chez Mme Minot qu’était le lieu de réunion. La chambre des oiseaux étant très grande, et ayant quatre portes convenablement disposées, servait de théâtre. Ralph était là dans son élément : c’est lui qui installait la scène, qui arrangeait les groupes, surveillait les répétitions, décorait la chambre, etc., etc. Il était à la fois charpentier, peintre et directeur de la petite troupe. Mme Minot avait permis de bouleverser sa maison de fond en comble ; Mme Peck s’était mise a la disposition des auteurs, Jane et la bonne miss Delano aidaient les actrices à se costumer, et Jack imprimait force billets et programmes.

Lorsque vint le soir, la chambre des oiseaux présentait un aspect féerique. On se serait cru dans un vrai théâtre. Tout était illuminé, il v avait même des lampions pour figurer une rampe au bas du traditionnel rideau rouge,