Page:Alcott - Jack et Jane.djvu/245

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE XVI

SUR LA COLLINE


Laissons un peu de côté la maison de Mme Minot, et voyons si les efforts de Merry sont aussi bien récompensés que ceux de Jane.

Entrons dans la vieille ferme située au sommet de la montagne qui domine Harmony. Il est encore bien tôt, mais tout le monde est levé et travaille. Mme Grant donne ses instructions à sa fille. Écoutons-la :

« Merry, dit-elle, mettez-vous tout de suite à faire les chambres.

— Oui, maman.

— Quand vous aurez fini, vous viendrez m’aider à la cuisine.

— Oui, maman.

— Vous aurez à faire des pâtés et des gâteaux et à éplucher des légumes pour le dîner. Ne perdez pas de temps.

— Non, maman. »

Ces trois réponses furent gentiment faites, mais non pas sans efforts. C’était un jour de demi-congé, et Merry avait fait des projets qui rendaient ces petites corvées plus déplaisantes que jamais.