Page:Aloysius Bertrand - Gaspard de la nuit, édition 1920.djvu/206

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE SOIR SUR L’EAU


Bords où Venise est reine de la mer.
André Chénier.


La noire gondole se glissait le long des palais de marbre, comme un bravo qui court à quelque aventure de nuit, un stylet et une lanterne sous sa cape.

Un cavalier et une dame y causaient d’amour : — « Les orangers si parfumés, et vous si indifférente ! Ah ! signora, vous êtes une statue dans un jardin !

— Ce baiser est-il d’une statue, mon Georgio ? pourquoi boudez-vous ? — Vous m’aimez donc ? — Il n’est pas au ciel une étoile qui ne le sache et tu ne le sais pas ?

— Quel est ce bruit ? — Rien, sans doute le clapotement des flots qui monte et des-