Page:Ami - Le naufrage de l'Annie Jane, 1892.djvu/97

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
78

que le Maître lui cria : « C’est assez… Jusqu’ici et pas plus loin. »

Le lendemain on retrouva son cadavre sur le rivage. Il fut enterré sur l’île de Barra. Au moment du naufrage, Vernier se montra calme et confiant. Il encouragea ses compagnons d’infortune à regarder la mort en face et à se remettre entre les mains de Celui qui a dit : « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. »

Son caractère de chrétien l’arracha aux terreurs du tombeau. Il savait, selon l’énergique expression de Humphrey, que l’on est aussi près du ciel sur la mer que sur la terre. Le rapport de la Société franco-canadienne (année 1854) consacre une page touchante à la mémoire du regretté Jean Vernier. Il s’était jeté dans l’œuvre avec la passion de l’amour et du vrai, et il finissait sa carrière terrestre en plaçant devant Dieu sa femme et ses enfants.

Dans une page fort bien écrite et qui résume d’une manière admirable le tra-