Page:Ami - Le naufrage de l'Annie Jane, 1892.djvu/98

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
79

vail des sociétés missionnaires au Canada, monsieur le pasteur Charles Roux rend ce beau témoignage à Vernier et à ses confrères. C’est à la séance de l’Alliance évangélique française du 5 octobre 1874 : « N’oublions pas que les premières années de Belle-Rivière et de la Pointe-aux-Trembles furent des années de renoncement, de prière et de foi. Ah ! ils n’étaient pas venus chercher sur le sol canadien la fortune et les honneurs, ces vaillants serviteurs et servantes de Christ… Mais au moment où l’œuvre allait prendre un nouvel essor, monsieur Vernier, récemment consacré au saint ministère, périt dans les flots, loin de ce continent où ses travaux comme professeur et messager de la Bonne Nouvelle, avaient été tant et si longtemps bénis.[1]

D’après les documents que nous possédons, nous voyons que monsieur Jean

  1. Record of the first Conference of the Dominion Evangelical Alliance, page 96. Montréal 1874.