Page:Ampère - Mémoires Électromagnétisme Électrodynamique (1921).djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

sens opposés. Voici l’usage de ces aiguilles : après avoir produit les attractions et répulsions entre les conducteurs AB, CD, en faisant passer dans tous deux le courant électrique, on ne le fait plus passer que dans l’un des deux, et on place sur l’autre une des aiguilles aimantées dans la situation que je viens d’indiquer, de manière que le courant que j’admets dans l’aiguille soit d’abord dans le même sens que celui qui avait lieu auparavant dans le conducteur auquel elle est adaptée ; on voit alors que le phénomène d’attraction ou de répulsion, qu’offraient d’abord les deux conducteurs, continue d’avoir lieu en vertu de ce que j’ai nommé l’action attractive ou répulsive au commencement de ce paragraphe ; on place ensuite la même aiguille de manière que son courant soit dirigé en sens contraire, et on obtient le phénomène inverse, en vertu de la même action, précisément comme si on avait changé la direction du courant que cette aiguille replace, en faisant communiquer, dans un ordre opposé à celui qui avait d’abord été établi, les deux extrémités de la pile avec celles du conducteur de ce courant.

Enfin, en ne faisant plus passer de courant électrique dans aucun des deux conducteurs, et en plaçant sur chacun une aiguille aimantée toujours dans la même situation verticale où son axe fait un angle droit avec le conducteur qui la porte, pour que ses courants continuent d’être parallèles à ce conducteur, on a de nouveau, d’après l’action connue de deux aimants l’un sur l’autre, les mêmes attractions et répulsions que quand des courants étaient établis dans les deux conducteurs, lorsque les courants des aiguilles