Page:Anatole France - Les Contes de Jacques Tournebroche.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


FRÈRE JOCONDE


Les Parisiens n’aimaient pas les Anglais et ils les enduraient à grand’peine. Quand, après les funérailles du feu roi Charles VI, le duc de Bedford fit porter devant lui l’épée du roi de France, le peuple murmura. Mais il faut souffrir ce qu’on ne peut empêcher. D’ailleurs, si l’on n’était pas Anglais dans la grande ville, on y était volontiers Bourguignon. Quoi de plus naturel à des bourgeois, et particulièrement à des changeurs et à des marchands, que d’admirer le duc Philippe, prince de bonne mine et le plus riche seigneur de le chrétienté. Pour ce qui était du petit roi de Bourges, de triste figure et pauvre, véhémentement soup-