Page:Anatole France - Nos enfants.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



IL Y A DANS LE CLOS DE LA MÈRE GRAND DES ARBRES, DE L’HERBE, DES FLEURS ET DES OISEAUX. FANCHON NE CROIT PAS QU’IL Y AIT AU MONDE UN PLUS JOLI CLOS. DÉJÀ ELLE A TIRÉ DE SA POCHE SON COUTEAU POUR COUPER SON PAIN À LA MODE DU VILLAGE.