Page:Anatole France - Nos enfants.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LA JEUNE PÉNITENTE, IMMOBILE SOUS SON DAIS ÉCLATANT, REGARDE AUTOUR D’ELLE ET VOIT LE CIEL ET LA TERRE. C’EST GRAND LE CIEL ET LA TERRE ET CELA PEUT AMUSER QUELQUE TEMPS UNE PETITE FILLE. MAIS SA FLEUR D’HORTENSIA L’OCCUPE PLUS QUE TOUT LE RESTE.