Page:Andler - Nietzsche, sa vie et sa pensée, I.djvu/24

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


C’est pourquoi ce livre est dédié à la mémoire des jeunes germanisants français devant qui il a été médité. Ils ont, en donnant leur vie pour leur pays, sauvé cette civilisation européenne où ils avaient toujours cru que l’Allemagne de Gœthe, de Beethoven et de Nietzsche saurait retrouver sa place [1].

  1. Nous citons Nietzsche d’après la grande édition des Gesammelte Werke in-8°, parue chez Naumann, à Leipzig, en dix-neuf volumes (1899-1913) et dont la pagination coïncide avec l’édition in-12° (1899-1904), à laquelle manquent toutefois les trois volumes des Philologica. J’ai cité la pagination en la faisant précéder de la sigle W. Chacune de mes références renvoie cependant d’abord aux numéros des paragraphes, afin d’être vérifiable aussi dans la Taschenausgabe en onze volumes (1910-1913), et dans toutes les traductions étrangères.