Page:Andler - Nietzsche, sa vie et sa pensée, I.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


son si nouveau. Si, pour connaître l’avenir, il nous faut tout d’abord descendre dans l’Hadès pour faire revivre — de notre propre sang — de grandes ombres, comment s’étonner que, dans ce voyage, Nietzsche ait évoqué d’abord les ancêtres les plus immédiat de la pensée allemande [1] ?

  1. Nietzsche. Ce fragment Hadesfahrt dans Menschliches, t. II, § 408. (W., III, p. 183.)