Page:Andry de Boisregard - De la Génération des vers, 1741, tome II.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




ARTICLE PREMIER.

Remedes contre les Vers exentéraux, c’est-à-dire, qui sont ailleurs que dans les intestins.



Les Vers exentéraux se divisent en cinq classes, comme nous l’avons vu ; sçavoir, 1o. les Encéphales, proprement dits, puis les Rinaires, les Ophthalmiques, les Auriculaires & les Dentaires. 2o. Les Pulmonaires, les Cardiaires, les Sanguins, les Vésiculaires & les Elcophages. 3o. Les Cutanés ; sçavoir, les Crinons, les Cirons, les Bouviers, les Soyes, les Talpiers & les Toms. 4o. Les Umbilicaux & les Vénériens. 5o. Les Œsophagiens, & les Spermatiques.

Parmi les Vers de ces cinq classes, il n’y a que ceux de la première, de la seconde, de la troisiéme, & de la quatriéme, qui soient nuisibles au corps. Les autres, ainsi que nous l’avons remarqué plus haut, sont regardés comme amis du corps, &