Page:Andry de Boisregard - De la Génération des vers, 1741, tome II.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Nous avons parlé de ce remede dans l’Article premier du Chapitre troisiéme ; de sçavoir comment ce vin ou autre remede quel qu’il soit, peut tuer le Ver, sans que le cadavre de cet insecte cause dans le cerveau aucune corruption mortelle, c’est ce qui est très-difficile.


Contre les Rinaires.

Les Rinaires, c’est-à-dire, ceux qui sont dans la racine du nez, peuvent être chassés par des errhines : le suc des feuilles de Bétoine tiré par le nez est bon pour cet effet, la poudre de Bétoine, & celle de la plante nommée par les Botanistes Doronicum plantaginis folio, sont encore de bons remedes dans cette occasion, étant pris par le nez. Le Doronicum plantaginis folio, est rare, & il faut prendre garde de s’y laisser tromper. Comme j’en ai une grande quantité que j’ai cueillie moi-même aux environs de Plombiere, où elle croît en abondance dans les prairies ; j’en ai fait diverses expériences, & je puis dire qu’il n’y a