Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/624

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
478
ANNALES DU MUSÉE GUIMET
3 (Sp. XVII, 1). Nous sacrifions à l’Ahuna vairya 9 [1], saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions au Génie de l’Ahu et du Ratu 10 [2], saint, maître de sainteté ; c’est à savoir Ahura Mazda qui est l’Ahu et le Ratu (4 fois).
4 (3). Nous sacrifions à l’ensemble de la Gâtha Ahunavaiti.

11 [3] Nous sacrifions aux chapitres et aux vers, aux mots et aux stances de la Gâtha Ahunavaiti ; à l’acte de les chanter, de les réciter, de les entonner, de les offrir en sacrifice.


Nous te sacrifions, ô Feu, fils d’Ahura Mazda ; saint, maître de sainteté v. Note 11...

Yêńhê hâtàm..
___________________




KARDA 15 (SP. 18)

Ce Karda sert d’introduction au Yasna Haplañhâiti. Il reparaît après le Hâ LVII et le Karda XXI, le Yasna Haptanhâiti étant répété à ce moment du sacrifice.

__________


Le Râspî.


1. Tenez vos mains, tenez vos pieds, tenez votre esprit, ô Mazdéens, disciples de Zarathushtra, dans l’accomplissement des bonnes actions, conformes à la loi et à la règle ; [tenez-les] loin de l’accomplissement des mauvaises actions, non conformes à la loi et à la règle. Faites ici œuvres de bien 1 [4] et comblez le vide 2 [5].

  1. 9. L’Ahuna vairya qui ouvre la Gâtha Abunavaiti et lui donne son nom.
  2. 10. Qui réunit les qualités d’ahu et de ratu (les deux mots essentiels de l’Ahuna). Cf. Vp. II, 7, 18.
  3. 11. Comme au Karda précédent, fin.
  4. 1. vohu vàstrya : cf. p. 123, note 9.
  5. 2. uyamna anuyamnàish dasta : hundakîh olâ î abûndak yahbûnt aigh olâ amatash mandûm lâ âmûkht ash mandûm yahbûnt « il a donné perfection à l’imparfait ; c’est-à-dire que celui à qui rien n’a été enseigné, il lui a donné quelque chose ». Autrement dit (en traduisant dasta par l’impératif pluriel), « enseignez l’ignorant » ; litt. « donnez plénitude dans l’incomplet ».