Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/171

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
125
ZEND-AVESTA : VENDIDAD. — FARGARD 8


Si un homme jette sur un mort un vêtement d’étoffe ou de peau , autant par exemple qu’un couvre-pied’", quelle sera la peine * Ahura Mazda répondit :

Quatre cents coups d’Aspahè-ashtra, quatre cents coups de Sraoshôcarana.

24 (68). Créateur du monde des corps, saint ! Si un homme jette sur un mort un vêtement d’étoffe ou de peau, autant par exemple qu’un caleçon à deux jambes^’, quelle sera la peine ? Ahura Mazda répondit ;

Six cents coups d’Aspahè-ashtra, six cents coups de Sraoshô-carana. 25 (îi). Créateur du monde des corps, saint : Si un homme jette sur un mort un vêtement d’étoffe ou de peau, de la dimension d’un vêtement d’homme complet^-, quelle sera la peine •’ Ahura Mazda répondit ;

Mille coups d’Aspahè-ashtra, raille coups de Sraoshù-carana. m.

26 (î4). Créateur du monde des corps, saint ! Si un homme commet de force le péché contre nature, quelle sera la peine ?

Ahura Mazda répondit :

Huit cents coups d’Aspahè-ashtra, huit cents coups de Sraoshô-c arana. 27 (77). Créateur du monde des corps, saint ! 39. Le mort «luit t’tre dépouillé de ses v^temenls, être exposé sur la hauteur « velu de la lumière du soleil » (Farg. 111, note 14 ; VI, -jI, note 35). L’usage mnderne est de lui mettre un linceul aussi vieux et usé que possible : voir Farg. V, note 101.

40. âtLravuna, rwjlil bdp ^ ::= :*pà-bàp). 41. karancm vay(j-gravaiieni, riin-hi’ui kulà 2 griftàr « un ealerou qui prend les deux [jambes] ".

42. S"il jelti’ sur lui un védMiieut cnmpli’l.