Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/192

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


APPENDICE A

___________


CÉRÉMONIES FUNÈBRES CHEZ LES PARSES


iNous croyons utile de résumer ici les cérémonies funéraires en usage à présent chez les Parses. Nous signalerons au fur et à mesure les points où elles diffèrent de l’usage ancien : les différences, ici comme dans le rituel (vol. 1, XGi), viennent surtout des pertes subies dans la pratique moderne. Les cérémonies funéraires sont de deux ordres : les unes disposent des restes du mort, les autres opèrent pour le bien de son àme.


I


Le principe qui domine les cérémonies du premier ordre est la crainte de la contagion ou, comme dit l’Avesta, de la Druj Nasu, la Druj-Charogne. La mort, une fois venue, reste : la preuve visible en est donnée par la corruption qui bien vile s’empare du cadavre et répand l’infection autour de lui : on se la représentait sous la forme d’une mouche horrible, la 1. Nous faisons grand usage dans cet exposé d’uue excellente ctuile de M. Jivanji Modi, encore inédite, et dont il a bien voulu nous communiquer les épreuves : 1 ln’ funeral cérémonies of ihe Parsees, Iheir origin and explanalion ; elle doit paraître dans le journal de VAnl/iropolofjical Society de Bombay de cette année, vol. II, n" 7. Voir encore, outre l’Avesta et les textes pelilvis, Uosabuai Fh.vm.ii, Hhtonj nf tlie l’arsis, I, i9’2-’213.