Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/237

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ZEND-AVESTA : VE>rtll»AI). — KAHCAMD 11 |S3 j’ai battu la souillure par coiilact direct, j’ai hatlu la souilluie par cnntarl indirect.

" [J’ai battu Khiù. battu Khrùighni.

’< J’ai battu Bùidhi, battu Bùidbizha.

« J’ai battu Kundi, battu kundizha].

« J’ai battu la maigre Bùshyàsta, battu Bùshyàsfa aux longues mains. ’< [J’ai battu Mûidhi. battu Kapasli].

« J’ai battu la Pairilai qui vient sur le feu, sur l’eau, sur la terre, sur le bœuf, sur la plante. »

13 (40). parshtathwâ. "Je t’ai battu, misérable AngraMaiuyu, [je t’ai chassé] du feu, de l’eau, de la terre, du bœuf, de la plante ; du lidèle, homme ou femme ; des étoiles, de la lune et du soleil ; de la lumière infinie, de toutes les bonnes choses, faites par Mazda, qui ont leur germe dans le Bien. »

14i41). [Tu déclameras ces paroles, les plus victorieuses et les mieux guérissantes de toutes] : Tu chanteras quatre fois Mazdà at moi : O Mazda, dis-mni les paroles el. les œuvres ercellentes : afin que, pnr la Bonne Pensée et la Sainlelé [du fidèle] qui rons paye sa dette de louange, ’"•ous puissiez, ô Ahura , ptu- rnl re puissunre , fauc paraître à entre qré le mnndp de la résurrection^" .

15-16. pei’i'nè AèsUniein. Jr hais Arshina. elr. ,= : ^ï ; 9-101. 17. [Tu déclameras ces paroles, les plus victorieuses el les mieux guérissantes rie toutes].

Tu ctianteras «(ualri ! fois â Airyénii’i ishjù : Qu’Airyamn r/tii comhh’ /s- ihpjix vii’inn’ ici /iinir lu juir ilcx Iniiniiirs ot ilos fftnmpis rh Znratliusl)lra ’. .. (=’^1).

18-19. parshta Aèsliinem. J’ai ftallit Aèshmu, etc. {= ij§ l’2-13 . 20. Tu (léclamei’as ces paroles, les plus victorieuses et les mii’u i^ucrissanle* lie Iniiles .

lu l’hanteras cinc| Aliuiia Viiii’« :

Rallia aliù vairvô : Ai^ (Irxir du Srii/n/’ur es/ la ri’(/lf ilii liirn. j ai traduit couiuii’ uu participe passé (parsli-ta est à par coinme liarsli-ta est à dar , raccusatif élanl amené par l’analogie île pprenà Arshnicm. l’Ic. |> :ii’slil.’i ponrrail aussi èh-p lin pluriel d’impératif ; balte/. Ifi. Va~ua IV, 1.-»{liii de l :i ( ;;dlia li hum vaiti).