Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/293

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ZEND-AVESTA : VENDIDAD. — l’ArxGARD 17 239 Ions, six sillons, ou neuf sillons et tu chanteras l’Ahuna Vairya trois fois, six fois ou neuf fois.

9 (26). Et lu diras : « Oiseau Ashô-zuslita"’, je t’annonce, je te consacre ces ongles" ! Qu’ils soient pour toi autant de lances et de couteaux, autant d’arcs et de flèches à aile de faucon, et autant de pierres de fronde " contre les démons du Mâzana’^ »

10 (29). Si ces ongles n’ont pas été consacrés à l’oiseau Ashô-zushta, ils seront dans les mains des démons du Màzana autant de lances et de couteaux, autant d’arcs et de flèches à aile de faucon, et autant de pierres de fronde.

1 1 (30) . Tous les méchants, incarnation de la Druj, sont des contempteurs du juge ; tous les contempteurs du juge sont des hommes sans loi ; tous les hommes sans loi sont des impies ; et tous les impies sont dignes de mort.

•13. Litt. « aimé de l’Aslia » ou « qui aime l’Astia » ; il s’agit du hibou. « Car Hormazd, dit le Saddar (^cli. xiv), a créé un oiseau quel’on appelle Asliô-zusht ; on l’appelle aussi oiseau de Bahman : c’est le hibou : il mange les ongles ». Les noms Asliô-ziishta et oiseau de Bahman (Vohù Manô), sont naturellcmeni ; des noms donnés jjar les théologiens, et peut-être d’après les mois qui commencent la formule d’exorcisme : Ashà vohù niananhà.

14. paili tè... vaèdliayèmi,... àvaèdliajèmi : cf. les termes d’invitation aux offrandes et de consécration des offrandes : vol. I, 3, 56. 15. Cf. Farg. XIV. note 38.

16. Voir Yt. V, 22, note.

17. §17 = Farg. XVI, 18.