Page:Annales du Musée Guimet, tome 22.djvu/763

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LES CINQ GAHS


Les Gàhs, c’est-à-diro les prières de Gàh, sonl les prières récitées à chacun des cinq Gàhs ou Asnya qui divisent la journée, Hâran, Rapithwin, Uzirin, Awisrùl/irim, Ushahin. On a vu dans le premier volume (1, 26-33) que ces cinq Génies oui été mis en rapport systématique avec trois séries do divinités qui sont invoquées avec eux, à savoir : 1° cinq Génies veillant respectivement à l’accroissement du grand bétail, du petit bétail, des hommes, des fruits, des blés : Sàvarihi, Frâdatfshu, Frâdat-vîra, Frâdat-vispâm-hujyàiti, Berejya. 2° Cinq Génies répondant aux degrés de la hiérarchie administrative et religieuse : Nmânya, Vîsya, Zantuma, Dahyuma, Zarathushtrôtema. 3" Des groupes de divinités qui ont semblé avoir plus ou moins d’afllnité avec chacun d’eux. Autrement dit, on a les groupes suivants : IIWANI RI’ITinVINA l’z.Vl>.P,IN.V Al WISRUTIIRIM UsilVUlNA Sâvanhi Frâdat-fshu Frâdat-vîra Fràdat-vîspâm- Berejya hujyâiti Vîsya Zafiluma Dahyuma Zarathushlrôtema Nmânya [Fravashayô ^Milhra (Asha Vahishta (Apâm Napâl jAma JRàma Hvâstra lAlar (Apô jVcretliraghna Uparatâl Sraosha Rashnu Arshfàt