Page:Anonyme - Azolie ou la Jeune Fille muette, 1842.pdf/5

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


AZOLIE,
OU
LA JEUNE FILLE MUETTE,
Conte Oriental.


----


Honni soit qui mal y pense.


Certain petit défaut qu’au beau sexe souvent
              On donne trop gratuitement,
              Avec franchise, il faut le dire,
              Bouleversa plus d’un empire,
Et bien plus d’une fois vint changer en tourments
Le calme des époux, le bonheur des amants :
              Ce défaut, enfin, qu’à Cythère
              On redoute, ainsi qu’à la guerre,
              Presque autant que la trahison,