Page:Anonyme - Brun de La Montaigne.djvu/102

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
82
brun de la montaigne

A leur habit sembloit que ce fussent .ij. fées.
Moult doucement les a li hyraus apellées ;
Si leur dir par amour : « Or soiés aprestées,
« Car par vous .ij. seront les honneurs presantées
2380« Pour quoy les lances ont hui esté si froissiées
« Et cheval abatu, espaules espaulées,
« Mains hïaumes hostés, frapé maintes colées. »

CXXXIV[1]

Quant les .ij. dames ont le hyraut escouté,
Moult doucement li ont enquis et demandé
2385Pourquoy il les avoit toutes .ij. apellé.
Il leur a respondu par moult grant amisté :
« Mes dames, il couvrent que vous aiez porté
« Le pris au chevalier a qui je l’ai donné,
« Car il l’a deservi, et par ma loiauté ;
2390« Mais il faura avant que vous aiés tourné
« .IIII. tours tout entour le gracïeus barné,
« Tant que vous l’aiés [bien] connut et avissé,
« Par quoy vous [le puissiez] si avoir asené
(f° 51)« Qu’il ne puist estre a vous ni a moy reprouvé. »
2395Les dames li ont dit : « Faites vo voulenté.

CXXXV[2]

— Dame[s], » dit li hiraus, « par vostre asentement
« Vourai donner le pris selonc m’entendement,
« Mais vous le porterés et s’en ferés present
« Au chevalier qui l’a deservi vraiement ;
2400« Et vous le savrés bien faire courtoissement,
« Et je le vous requier trés amoureussement. »
Les dames li ont dit : « Or nous dites comment
« Li pris sera donnés tretout premiérement.
— Dame[s], » dit li hiraus, « par vo consentement,

  1. — 2386. amistié.
  2. — 2398. presant. — 2404. vos.