Page:Anonyme - Raoul de Cambrai.djvu/420

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

385De Berneison qui si estoutemant
A mort son home ; s’en a le cuer dolant.
ʄ. 309 cEt dist li rois : « Ouvret a follemant. »
Que vos feroie ici lonc parlemant ?
Armer s’an vont trestuit conmunalmant ;
390Vers Lenz s’en vont atorné noblemant.
D’elz vos lairons, Damedex les amant !
De Berneison vos conterai briement,
Qui a Lenz vait correciez et dolant ;
De son sanc ot le visage senglant.
395Voit le li peres, s’en ot le cuer dolant,
Si li a dit assez cortoisemant :
« Dont viens tu, filz, nel me celer niant ;
« Iez de Raoul partis par mautalant ? »[1]
Et dist Berniers : « Oïl veraiemant.
400« En Oreignei, el mostier Saint Vincent,
« A ma mere arse, la bele Helissant,
« Et avec li de nonnains plus de .c. ;
« Por ce que je oi itant de hardemant
« Que de ma mere li priai doucemant,
405« De sa manicle mout fellonessemant
« Anmi le vis me feri duremant ;
« Senglant en sont encor mi garnemant.
« Plus i a, sire : li rois cui France apant
« Li a donnée devant moi en presant
410« Perronne et Roie por vos mettre au niant,
« Hans et Neele et tot le chasemant. »
Et dist Hymbert : « Il ira autremant. »
En tant com ierent ensi an parlemant,[2]
Es vos .j. mès qui devant elz descent,[3]
415Qui lor a dit, oiant toz, hautemant,
Que li rois vient a grant esforcemant.
ʄ. 309 dQuant cil l’oïrent, ne furent mie lent :
As armes courent trestuit conmunalment ;
De Lenz issirent ansi espessemant
420Conme la pluie quant la chace li vans.
Es prez soz Lenz s’arestent fieremant.

  1. 398 Ms. Raoulz.
  2. 413 En tant, ms. Entrant.
  3. 414 Es, ms. Et.