Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 2.djvu/189

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

attendue, n’avoient été guères éloignées d’une véritable frénésie ; que leur passion, qui étouffoit presque toutes les facultés de leur ame, s’étoit frayé plusieurs toutes différentes, pour éclater dans l’une d’une telle manière, dans l’autre d’une manière toute opposés ; que les unes s’étoient évanouis, que les autres avoient pleuré, & que quelques-uns étoient devenus pour un tems absolument fous.

Ce portrait me toucha beaucoup, & me rappela les transports de Vendredi en rencontrant son père ; ceux des François qui s’étoient sauvés à bord de leur navire embrâsé ; ceux de cet équipage que mon secours avoit empêchés de mourir de faim, & sur-tout la manière dont j’avois été saisi moi-même, en quittant le désert dans lequel j’avois vécu pendant vingt-huit ans. C’est ainsi que d’ordinaire nous nous intéressons aux sentimens d’autrui, à proportion que nous y reconnoissons nos propres sentimens.

Ayant donné ainsi une idée de l’état où je trouvai ma colonie, il est tems que j’entre dans le détail de ce que je fis pour elle, & de la situation où je la laissai en sortant de l’île. Ces gens étoient persuadés, aussi bien que moi, qu’ils ne seroient plus importunés par les visites des sauvages, & que s’ils revenoient, ils étoient en état de les repousser, quand ils seroient deux fois plus