Page:Anonyme ou Collectif - Voyages imaginaires, songes, visions et romans cabalistiques, tome 8.djvu/495

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
487
L’Isle inconnue

& que l’on contribue ſouvent, ſans le vouloir, & quelquefois ſans ſ’en douter, à l’altération & à la décadence d’une ſociété paiſible & heureuſe. L’aventure de Joſeph eut cela de bon, qu’elle ſauva trois infortunés de la mort la plus cruelle ; qu’elle étendit les lumières & les connoiſſances dans la colonie : mais on paya bien cher ces avantages, par l’eſprit de cupidité, de jalousie, & d’inſubordination qu’un des trois y fit naître, & par les funeſtes événemens qui en furent la ſuite.

Fin du tome ſecond de l’iſle inconnue.