Page:Arène - Friquettes et friquets, 1897.djvu/59

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BLÉ DE LUNE


« Allons à Montrouge, voir les blés… » proposait parfois, dans ses heures de nostalgie, Pierre Dupont — ce grand poète qui fut aussi un grand enfant — alors que, le flot montant des bâtisses n’ayant pas encore envahi nos immédiates banlieues, une sorte de vraie campagne verdoyait jusqu’au pied des fortifications.

Ce n’est pourtant pas précisément à Montrouge, mais un peu plus loin, vers Malakoff, que, voici, hélas ! bien quelques années, par un beau soir fin juillet, Jules Gros, autre grand enfant, le Jules Gros de Counani, me rappelait ce souvenir.

Dès cette époque, à plusieurs reprises,