Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences, tome 1.djvu/632

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


elle dira aussi qu’entouré de vieux jacobins, qu’entouré de ceux-là mêmes qui, au 18 fructidor, l’avaient poursuivi comme royaliste, Carnot reste presque seul debout au milieu de la défection générale, ne fût-ce que pour montrer au monde que la conscience politique n’est pas un vain nom.

Le Tribunat fut bientôt supprimé. Carnot rentra dans la vie privée ; je ne dis pas avec joie, Messieurs, car chez notre confrère les vertus du citoyen occupèrent toujours la première place ; car il avait espéré que, nouveau Washington, le général Bonaparte mettrait à profit une occasion unique de fonder, en France, l’ordre et la liberté sur des bases inébranlables ; car tout homme initié aux affaires publiques et doué de quelque prévoyance ne voyait pas sans inquiétude les rênes de l’État placées sans contrôle et sans garantie aux mains d’un soldat ambitieux. Je pourrai, du moins, vous montrer que les loisirs de Carnot furent noblement, glorieusement employés.


PUBLICATION DE LA GÉOMÉTRIE DE POSITION.


On rapporte qu’un jeune étudiant, presque découragé par quelques difficultés inhérentes aux premiers éléments des mathématiques, alla consulter d’Alembert, et que ce grand géomètre lui répondit : Marchez, Monsieur ; marchez, et la foi vous viendra !

Le conseil était bon, et les géomètres en masse l’ont suivi ; ils marchent, eux aussi ; ils perfectionnent les méthodes, ils en multiplient les applications sans se pré-