Page:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences - Astronomie populaire, tome 4.djvu/238

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


fragments qui continuent leur course et s’éteignent bientôt. Ainsi que nous l’avons dit dans le chapitre précédent, certains fragments forment des aérolithes que l’on retrouve à la surface de la Terre.

Les apparitions de bolides connues jusqu’à ce jour sont résumées dans le catalogue suivant, où le signe d’interrogation (?) indique, comme précédemment, les apparitions douteuses ; les observations dont les sources ne sont pas citées sont extraites des catalogues de Chladni et de M. Hoff, confondus par M. Kæmtz (Lehrbuch der Meteorologie, t. iii) en une seule liste avec les aérolithes, les chutes météoriques diverses, et les météores lumineux de nature problématique.

L’an 91 avant notre ère. Un globe de feu qui effaça l’éclat du Soleil.

74, 7 avril. Bolide en Chine. (Édouard Biot, Catalogue général des étoiles filantes et autres météores observés en Chine, Mémoires des savants étrangers, t. x.)

21. Bolide en Chine. (Éd. Biot.)

34 de notre ère, 4 avril. Bolide en Chine, suivi d’une explosion. (Éd. Biot.)

35, 25 janvier. Bolide en Chine, suivi d’une explosion. (Éd. Biot.)

57, 14 novembre. Bolide en Chine, suivi d’une explosion. (Éd. Biot.)

58, 22 mai. Bolide en Chine. (Éd. Biot.)

64. Bolide en Chine. (Éd. Biot.)

90, 22 juin. Bolide en Chine, suivi d’une explosion. (Éd. Biot.)

99, 25 juin. Bolide en Chine. (Éd. Biot.)