Page:Archives israelites 13.djvu/504

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


, 498 ncnmrs t _ . tendu à la porte du ciel, et ils vous ont conduit aux pieds dutrône éternel, dans ce séjour desélus, où vous jouissez maintenant du l fruit de vos œuvres. '|’N1*"H1JB!1tUN 'tJ'tU J'! fm ‘ _ t Beposez en paix! Nous nous verrons de l’autre côté des tom- ` beaux, dans cette région céleste où les pleurs sont inconnus, où ` les âmes ne se séparent plus! t Ah! Marchand Ennery, puisse votre âme, du haut du Ciel où t elle repose, nous regarder souvent et implorer pour nous la clé- mence divine. Priez pour nous, car les prières des justes sont agréables à Dieu; priez pour les pauvres et les malheureux, dont vous étiez le père; priez pour tous ceux qui souffrent et qui gé- missent, vous étiez leur consolateur sur la terre, vous serez leur ` bienfaiteur dans le ciel. Priez pour cette vieille femme qui était votre mère ; priez pour vos enfants que vous avez tant aimés ; ce titre, c'est une couronne, ctcette couronne, nous la respcctcrons toujours! Priez pour les veuves et les orphelins, pour les riches et les pauvres; priez pour nous tous; nous ne vous oublierons jamais. Deux choses bien au-dessus de toutes les vanités du du monde nous restent de vous : dans le ciel, votre âme unie à Dieu; sur la terre, votre nom couronné du souvenir de vos vertus! HDWJLI p*'1! 131 MMM- DISCOURS DE M. MAX CERFBEBR. Messieurs , en venant ici, au nom du consistoire central, accomplir un dernier devoir envers le chef vénéré de notre culte, je suis, je n‘hésite pas à le dire, l’interprète de votre propre douleur et de celle de tous nos coreligionnaires. Oui, sur le bord de cette tombe, vous pleurerez avec moi le juste qui a marché à notre tête et qui, pendant sept années, nous a conduits dans les voies de Dieu ; le patriarche de la Syna- gogue de France, qui, fidèle aux vertus que ce titre impose, a été à la fois le modèle et le guide de la famille spirituelle, · Digitized ny Googlc