Page:Archives israelites 13.djvu/719

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


isntaurns. 'H3 Son exorde et sa conclusion sont hors ligne; M. Coben est nn élève qui fait beanoonp d‘bonnenr à son maltre, M. Leborne, I'excelIent professeur dn Conservatoire. L'extrait que nous venons de citer n‘est pas le seul qui fasse l'éloge de la cantate couronnée; nous sommes heureux de cons- tater, ici, que la presse toute entière a proclamé les qualités dis- tinguées de la composition de M. Léonce Cohen, et nous espé- rons que les israélites pourront un jour enregistrer son nom parmi les illustrations de tous genres, dont notre communauté s‘enorgueillit à si juste titre. — La Sociétéde bienfaisance de la jeunesse israélite de Metz, vient de publier le tableau de ses recettes et dépenses pendant sa quatorzième année sociale. Avec des ressources naturellement bornées, elle fait beaucoup de bien et justifie parfaitement son titre. _ — On nous écrit d’0ran, 25 octobre. Notre école de garçons qui avait tant de peine à naître, ' puis à se soutenir, et enfin à progresser, se trouve aujourrl'hui sur un pied respectable, et compte 140 élèves. L’élan pour Pinstruction est désormais acquis à la population, au point que- notre école, qui dans le principe semblait être un scandale, contiendrait en ce moment tous les enfants de notre communauté, _ si elle pouvait les recevoir; mais l’espace et le personnel nous manquant, il nous faudrait au moins encore une autre école avec un maitre et deux sous·maîtres pour les deux classes. Notre école de filles, à la création de laquelle nous travaillons . depuis cinq ans, vient aussi enlin de sortir du néant. Ouverte le 10 du courant, 75 élèvesy sont déjà inscrites, et bien d'autres viendront; mais là aussi la place manque, hélas l_ et nous se- A rons forcés de renvoyer quelques·unes de celles qui s’y trouvent déjà. _ · C’est que nous n’obtenous pas facilement ici, de notre ville, ce qu’il nous faut et ce qui nous est dû. ll est vrai qu’il y a manque de fonds. Mais avec la persévérance et l‘aide de Dieu, nous arriverons un peu plus tôt, un peu plus tard, au but que nous nous proposons. ` l D i ' Digitized ¤yGOOgl€