Page:Archives israelites 1851 tome12.djvu/468

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Iû « neuves N’est-ce pas Phistoire des révolutions anciennes_et modernes! Grande leçon surtout pour ceux qui se voient placés, soit par ls grèce de Dieu, soit par la concurrence de leurs semblables on de leurs inférieurs, à une hauteurque nul, hormis eux, ne saurait je- mais atteindre , et qui pensent que la splendeur dont ils sont en- vironnés, està l"abri de toute atteinte". Dans son langage demi- mystique, le Talmud indique cela: e Quand le soleil est frappé ou s’obscurcit, c’est un mauvais signe pour les peuplesde la terre en général (t). n ¤�'I,Vfl n'•¤'Ittl7 91 [wb l'tp1'l t't¤|'t Voyons maintenant le revers de la médaille. Pour que la lune s'éclipse, il ne faudra pas une grande dépense d’efl`orts, puisque des trois corps qui sont en jeu, c’est elle qui est le plus petit, et il est facile à chacun des deux autres de l’oB'usquer en se plaçant devant elle, et on pense bien que pour obscurcir la lune ce n’est pas du soleil qu’on se servira, la terre y prète so n ministère et, notez bien, cela n’arrive que lorsqu’il y a pleine lune. Voilà un autre genre de leçon qui est donnée aux petits qui, parvenus, avec on sans mérite, à une certaine splendeur, au point de répandre, malgré l’opacité qui leur est inhérente, quelque clarté faible et éphémère, on leur apprend à modérer leur fierté, car il ya tel autre non moins opaque, mais plus grand, qui tiendra pendant quelque temps leur lumière empruntée sous le boisseau. Le Tal- mud,_que nous avons vu faire jouer au soleil le rôle de représentant des grands peuples et des empires puissants, est conséquent avec lui-méme,ainsi qu’avec l’Écriture qui, en diüérents endroits, nous qualifie de petits et accorde de préférence cette épithète si hn- miliante aux coryphées de la nation, Jacob, David, etc. Le Tal- mud, disons-nous, s’exprime sur le phénomène qui nous occupe en dernier lieu, en ees termes: a Quand la lune est frawgpée en s’obscurcit, c’est un mauvais signe pour Israël (1). n ïtlâ BIJ`? 'nmw lvw nnuuwb 37* tuto , · En effet, nulle autre nation n’a jamais fourni de meilleurs exemples pour prouver la vérité qui vient d`étre énoncée. hlotr• histoire de tous les temps en fait foi; à toutes les époques, quand (I) Proprement dit, eela elgnifle ws ea••e••ù:d'Iaraâï, dans son hebltutli de¤ep••pr¤~¤¤uv¤r~d¤•p¤:•l¤• de nslheur autrement que pupenpuuu