Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 4.djvu/112

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


partout ils opèrent le mal qu’il faut pourtant arrêter dans sa source. Le Môle correspond directement avec le Fort-Liberté ; il y sème la désunion, et j’ai la certitude que cette place devait aussi se soulever et arborer l’étendard de la révolte : au Cap même, des agens y provoquent la rébellion. Surveillez-les avec une rigueur étonnante, déployez le caractère dur que nécessitent les trames de ces scélérats. Tous les hommes de couleur en général se sont donné la main pour culbuter Saint-Domingue, en le désunissant et en armant les citoyens les uns contre les autres ; ils servent la passion du rebelle Rigaud. Ils ont juré de le servir et de l’élever le chef suprême, sur des corps et des cendres. Dans aucun cas, ne mollissez pas contre les hommes de couleur, et garantissez par une activité sans égale, l’arrondissement que vous commandez des horreurs qui menacent déjà quelques-uns.

L’arrondissement de l’Est doit faire encore l’objet de votre sollicitude dans des circonstances aussi critiques. Vous savez combien sont remuans les habitans de cette partie de la colonie ; faites former des camps qui fassent respecter cette place (le Fort-Liberté), et employez et faites même descendre des mornes les cultivateurs armés, desquels vous croirez avoir besoin pour également garantir cette place importante. Les hommes de couleur y sont aussi dangereux que vindicatifs ; n’ayez aucun ménagement pour eux ; faites arrêter, et même punir de mort ceux qui seraient tentés d’opérer le moindre mouvement ; Vallière doit être aussi l’objet de tous vos soins.

Je compte plus que jamais sur votre imperturbable sévérité, que rien n’échappe à votre œil vigilant. Je vous désire une bonne santé.

xxxxSalut et amitié,

Toussaint Louverture.

P. S. Voyez Noël Prieur[1], pénétrez-le de la nécessité d’employer de la rigueur et de surveiller notamment les auteurs : je lui écris à ce sujet. Faites-lui passer ma lettre.


Quelle bonne aubaine pour H. Christophe, que cet ordre facultatif, que cette recommandation d’une rigueur étonnante, de déployer un caractère dur, de ne pas mollir, de

  1. Surnommé Petit-Noël, homme d’une grande férocité, que Christophe fit tuer plus tard.