Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 4.djvu/345

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’observation de M. Madiou sur la conduite de T. Louverture envers les habitans de l’Est, presque tous hommes de couleur, nous fournit toutefois un nouvel argument en faveur de nos opinions sur les causes de la guerre civile du Sud, en prouvant qu’elle ne fut pas une querelle de couleur ; car cet auteur reconnaît lui-même que les hommes assassinés de sang-froid ne l’ont été, que pour avoir montré de l’attachement à la France, mais à un autre point de vue que leur persécuteur. Nous revenons sur cette observation, parce que nous ne comprenons pas qu’on puisse persécuter un homme uniquement à cause de la couleur de sa peau.