Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 4.djvu/474

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


données au général Leclerc portaient — « de mettre la plus grande confiance dans les hommes de couleur, de les traiter à l’égal des blancs, de favoriser les mariages des hommes de couleur avec les blanches, et des mulâtres ses avec les blancs, mais de suivre un système tout opposé envers les noirs. Il devait, dans la semaine même où la colonie serait pacifiée, faire notifier à tous les généraux, adjudans-généraux, colonels et chefs de bataillon noirs, des ordres pour servir en France avec leurs grades, les faire embarquer sur huit ou dix bâtimens, dans tous les ports de la colonie et les diriger sur Brest et Toulon ; il devait désarmer tous les noirs en conservant un corps de six mille hommes, dans lequel les places d’officiers et de sous-officiers seraient réparties également par tiers entre les noirs, les hommes de couleur et les blancs. Il lui était ordonné, du reste, d’assurer aux noirs la libellé civile et de les en faire jouir, en confirmant l’ordre de classement et de travail établi par Toussaint Louverture[1]. »

Ce sont autant d’inexactitudes empruntées aux Mémoires de Sainte-Hélène ; car on prouvera que si Rigaud et les officiers du Sud furent amenés dans l’expédition, c’était pour en faire un drapeau de défection dans ce dé-

  1. Thibaudeau, t. 3, p. 115. Bignon parle des instructions secrètes dans le même sens et d’après les mémoires de Sainte-Hélène. M. Thiers dit le contraire de ces mémoires et du Mémorial de Las Cases. Selon lui, (tome 4), « Leclerc avait pour instructions de ménager Toussaint, de lui offrir le rôle de lieutenant, la confirmation des grades et des biens acquis par ses officiers, la garantie de la liberté des noirs, mais avec l’autorité positive de la métropole, représentée par le capitaine-général… Et de se débarrasser des chefs noirs au moindre signe de désobéissance. » Or, dans le Mémorial de Las Cases, Napoléon accuse Leclerc de n’avoir pas envoyé en France, dans le principe, Toussaint et les officiers noirs.

    En présence de tant de contradictions, il est permis de douter et de ne juger que d’après les faits.