Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 6.djvu/103

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pendant que ces faits se passaient dans l’Est d’Haïti, à l’avantage de la France, — en France il s’en passait un qui devait réagir sur Haïti : le 18 mai, le Premier Consul Bonaparte fut élevé à la dignité d’Empereur des Français. Cet événement important ne fut connu à Haïti que dans les premiers jours du mois d’août. Il y occasionna une grande émotion, d’après la lettre qui suit, adressée par Dessalines à Pétion :


Au quartier-général de Laville, le 8 août 1804.
Le gouverneur général, au général Pétion.

xxxCitoyen général,

D’après différentes gazettes que je viens de recevoir, et que je vais livrer à l’impression pour que tout le monde en ait une entière connaissance, j’apprends que Bonaparte s’est fait nommer Empereur des Français. Comme il est plus que probable qu’en cette qualité, il provoquera la réunion des autres puissances contre ce pays, il convient d’activer de plus fort les travaux des fortifications, afin de bien recevoir nos ennemis ; et, pour parvenir à ce but, on relèvera les travailleurs le samedi afin que l’ouvrage se fasse le dimanche, à l’instar des autres jours. Je vous prie de faire accélérer la confection des affûts de canons qui sont destinés au camp de Marchand ; et si j’éprouve du retard à les recevoir et qu’il arrive quelque fâcheux accident, c’est à vous que je m’en prendrai.

Je vous salue avec amitié,

Signé : Dessalines.

C’était étrangement s’abuser que de croire, que le rétablissement de la monarchie en France, devait assurer la paix entre elle et la Grande-Bretagne : la guerre entre ces deux puissances avait d’autres causes que le régime républicain, et sans la paix entre elles, Haïti n’avait rien à redouter. Mais, ce qu’il y eut de réel à la suite de cette espèce de panique, c’est que l’entourage de Dessalines lui suggéra l’idée, s’il ne la conçut pas lui-même, de prendre aussi le titre d’Empereur d’Haïti.