Page:Aristophane, trad. Talbot, 1897, tome 1.djvu/16

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LE HÉRAUT.

Qui veut prendre la parole ?


AMPHITHÉOS.

Moi.


LE HÉRAUT.

Qui, toi ?


AMPHITHÉOS.

Amphithéos.


LE HÉRAUT.

Pas un homme ?


AMPHITHÉOS.

Non ; mais un immortel. Amphithéos était fils de Dèmètèr et de Triptolémos : de celui-ci naît Kéléos. Kéléos épouse Phænarètè, mon aïeule, de laquelle naît Lykinos. Né de lui, je suis un immortel. À moi seul les dieux ont confié le soin de faire une trêve avec les Lakédæmoniens. Mais tout immortel que je suis, citoyens, je n’ai pas de quoi manger ; car les Prytanes ne me donnent rien.


LE HÉRAUT.

Archers !


AMPHITHÉOS.

Ô Triptolémos, ô Kéléos, m’abandonnez-vous ?


DIKÆOPOLIS.

Citoyens Prytanes, vous faites injure à l’assemblée, en