Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/1267

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE II, CH. V, g 10. -liS^

jamais la faim. § 7. Ces diversités viennent de ce que la nature n'est pas en toutes choses également éloignée du milieu, et de ce que tantôt nous aimons moins le travail, et que tantôt nous aimons davantage le plaisir, g 8. 11 en est de même aussi pour l'càmc. Nous regardons comme contraire au juste milieu l'habitude ou la disposition qui nous fait faire en général le plus de fautes, et qui est la plus .ordinaire ; quant à l'autre, elle reste ignorée de nous, comme si elle n'existait pas ; et elle passe inaperçue, à cause de sa faiblesse qui nous empêche de la sentir. §9. Ainsi, la colère nous paraît le vrai contraire de ladouceur ; et l'homme, colérique, le contraire de l'homme doux. Et cependant, il peut y avoir excès à être trop accessible à la pitié, à se réconcilier trop facilement, et à ne pas même s'emporter quand on vous soufflette. 11 est vrai que ces caractères -là sont fort rares, et qu'en général on penche plutôt vers l'excès opposé, l'emportement n'étant guère disposé à se faire le flatteur de personne.

§ 10. En résumé, nous avons fait le catalogue des ma- nières d'être morales suivant chaque passion, avec leurs excès et leurs défauts, et des manières d'être contraires, qui placent l'homme dans le chemin de la droite raison ;

��ajouté ces mois. — D'uue pai t... ciiologique est ccrlainemeiit ici plus

D'autre part. L'opposiliou ne parait claire que les comparaisons par les-

pas très-bien marquée. quelles l'auteur prétend ia pr.^parcr.

S 8. Tantôt nous aimons le Ira- § 9. Il peut y avoir excès. El

vait. Autre pensée, qui n'est pas suf- c'est précisément cet excîs qui est le

lisamment exprimée. contraire de la colère. Seulement,

g 8. Jl en est de même aussi pour comme i! est assez rare, on ne le re-

t'âme. Les exemples qui précèdent marque pas, et l'on s'arrête à la don-

ii'ont pas éclairci cette réilexion sur ccur, qui est beaucoup plu> fréqucni-

l'ame; loin de là; l'observation psj- et beaucoup |)!\is connue.

�� �