Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/1547

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DES MATIÈUES.

��ô/i3

��( ) ost le sens où s'exerce surtout rintempérance, E, 111, 2. 12.

TiiAiTÉ de rùme, d'Aristote, cité, N, I, U, 12, n. — Cité sur l'imniortalité, N, 1, 9, 4, m. — Cité, N, 1, 11,10, n.—ld., ibiiL, 11, n. — Probablement indiqué par Aristote, N, 1, 11, 8, 7i. — Cité, N, VI, 1, 5, n. — 1(1. , ibid., 8, n. — Id., ibid., 10. — Cité, N,

VI, 2, 1, n. — Cité, N, VI, 5, 2, n. — Cité, N, VI, 6, 7, n.— Cité, N, VI, 9, 3, n. — Cité, N, VI, 10,

6, n. — Cité, i\, VII, 5, 1, w. — N, IX, 9, 7, n. — Cité, N, X, U, l,n. — N, X, 7, 2, 78. — N, X, 10, 23, n. — Cité, G, I, à, 1, n; et VII, 8, 9, n. — Indiqué indi- rectement par l'auteur de la Grande :\Iorale, G, I, 5, 1, w. — Cité, G, I, 32, Il et 5. — E, III, 2, 11, 71. — E, VII, 12, 6, n. — E,

VII, 14, 21, /}.— E,VII,15, 16, n. . Traité de l'àme d'Aristote, sa

grande erreur, Pr. ex.

Traité de l'âme; indique la Morale, Pr. cclxi. — Voyez Aristote.

Traité des Éloges, ouvrage prétendu d'Aristote, N, I, 10,

7, n.

��Traité du Monde, n'est pas d'Aristote, Pv.

Traité du :\!ouvement, indi- qué par Aristote, N, X, 3, 3.

Traité sur la Pliilosophio, par Aristote, E, Vil, 15, 16.

71.

Traité de la Sensation, par Aristote, E, III, 2, il, ?^

Traité du Sommeil et de la Veille, par Aristote, N, I, 11, 12, 7î. — Voyez Aristote.

Tra\slation, espèce de mou- vement, N, X, 3, 3.

Trendelea'burg, m. cité, Pr. ccLxxxv.

Trullard, sa tiaduction de Kant, Pr. cxcvii.

Tyrannie, déviation de la royauté, N, Vill, 10, 2. — Sous la ( ), il n'y a ni amitié ni jus- tice, N, VIII, 11, 5.

Tyrannion, le grammairien, ses travaux sur Aristote, Pr.

CCLXX.

Tyrans, les { ) ne sont pas à vrai dire des prodigues, N, IV, 1, 23. — Les ( ) ne peuvent pas être appelés des avares, JN, IV, 1, 38. — Les ( ) aiment les flat- teurs, N, X, 6, 3.

��U

��Ulysse, cité, N, VII, 2, 7. — vie nouvelle dans les enfers, Pr.

Ses conseils, N, VII, 9, U. — lxxviii.

Compagnon de Diomède, ]\, Universel, résultat des faits

VIII, 1, 2, n. particuliers, N, VI, 9, 3. — Fon-

Ulyssk, choix qu'il fait d'une dément de toutes les sciences, .N,

�� �