Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/526

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


h MORAf.K A NICOMAQUE.

ojenre reçoivent de justes louanges, quand on a le cou- rage de supporter l'infamie et la douleur en vue d'un grand et beau résultat. Mais si l'on n'a pas des motifs aussi sérieux, on s'expose à un blâme mérité; car il n'y a qu'un homme méprisable qui puisse affronter l'opprobre sans avoir un aussi noble but, ou qui l'affronte en vue d'un avantage insignifiant. Dans certains cas, si l'on ne va pas jusqu'à donner des louanges, du moins on par- donne à un homme qui fait ce qu'il ne doit pas, dans des épreuves qui dépassent les forces ordinaires de la nature humaine, et qui ne sauraient être supportées par per- sonne.

§ 8. Peut-être est-il certaines choses auxquelles on ne doit jamais se laisser contraindre, et des cas où il vaut mieux mourir en supportant les plus affreux tourments. C'est ainsi que dans la pièce d'Euripide, les motifs qui ont poussé Alcméon au meurtre d'une mère, ne sont que ridi- cules. § 9. Parfois, il est difficile de discerner lequel des deux partis il convient de choisir, et lequel des deux

��raison nous impose, bien que nous moxirir. L'exemple de Socrate n'était

soyons libres encore, à nos risques et pas très-loin. Socrate aurait pu éviter

périls, de ne pas l'écouter. la condamnation, en faisant à ses

§ 7. Mais si l'on n'a pas de motifs juges certaines concessions peu hono-

aussi sérieux. C'est que dans ces râbles. — En supportant les plus

circonstances délicates, il est besoin affreux tourments. C'est la théorie

d'un esprit juste plus encore que d'un du Gorgias, page 402 de la traduction

grand cœur. — Du moins on par- de M. Cousin. C'est ce que Régulus

donne. Voir un peu plus haut le début a mis en pratique. — Dans la pièce

de ce chapitre. d'Euripide. Celte pièce d'Euripide ne

§ 8. Peut-être. Cette locution nous est pas parvenue. Voir l'édition

n'implique pas un véritable doute de de F. Didot, tom II, page 636.

la part d'Aristote ; c'est une simple § 9. Parfois il est difficile de dis-

précaution de style. — // vaut mieux cerner. C'est là le véritable embarras ;

�� �