Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/565

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE m, CH. VIII, Ji 10. 43

antérieurement déjà lait observer qu'il y a beaucoup de nuances auxquelles on n'a pas donné de nom particu- lier. Ce caractère sera , si l'on veut , de la démence ; ce sera une insensibilité absolue à la douleur, quand on va jusqu'à ne pas craindre ni un tremblement de terre , ni les flots soulevés, comme on prétend que le font les Celtes. Celui qui pèche par un excès d'assu- rance en face de vrais dangers , s'appelle un téméraire. g 8. Parfois, le téméraire semble n'être qu'un fanfaron et un hypocrite de courage. Ce qu'est en réalité l'homme courageux par rapport aux périls , celui-là veut s'en donner l'apparence ; et il imite l'homme de cœur dans tout ce qu'il peut en imiter. § 9. Aussi, la plupart du temps, ce caractère n'est-il qu'un mélange d'audace et de lâcheté; et ces gens-là, pleins d'ardeur, quand il n'y a rien à craindre, ne savent point supporter le véri- table danger, § 10. Celui qui pèche par excès de crainte, est un lâche; car ces erreurs que nous avons signalées, et qui font qu'on se méprend sur les objets de crainte, sur la manière dont il faut les craindre, et tant d'autres erreurs analogues, s'attachent à lui et le suivent. Il ne pèche pas moins non plus par défaut d'assurance ; mais c'est surtout dans l'afiliction que, se laissant aller sans

��§ 7. Antérieurement. Voir plus n'est point un fanfaron. Mais il

haut livre II, cli. 7, § 2, et 10. — faut remarquer qu'Aristote restreint

Les Celtes, ou Gaulois. Voir la Mo- son observation en la limitant à

raie à Eudème, livre III, ch. i, où quelques cas particuliers; et il est

ces détails sont plus développés vrai que les gens qui s'avancent trop,

qu'ici. sont assez souvent forcés de reculer.

§ 8. Par fois le (cmcvaire... Le § 10. Que nous avons signalées.

téméraire proprement dit ne recule Au début de ce chapilie., Voir plus

pus en général devant le danger, et haut ;>; h. — Par défaut d'assv-

�� �