Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/655

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE V, CH. 1, § 18. 133

« aussi digne d'admiration. » Et c'est de là que vient notre proverbe ;

« Toute vertu se trouve au sein de la justice. »

J'ajoute qu'elle est éminemment la complète vertu, parce qu'elle est elle-même l'application d'une vertu complète et achevée. Elle est accomplie, parce que celui qui la possède peut appliquer sa vertu relativement aux autres, et non pas seulement pour lui-même. Bien des gens peuvent être vertueux pour ce qui les regarde indi- viduellement, qui sont incapables de vertu en ce qui concerne les autres. § '16. Aussi, je trouve que le mot de lîias est plein de bon sens : h Le pouvoir, disait-il, est l'épreuve de l'homme. » C'est qu'en effet le magistrat, investi du pouvoir, n'est quelque chose que relativement aux autres; il est déjà en communauté avec eux. § 17. C'est encore par la même raison que, seule parmi toutes les vertus, la justice semble être comme un bien étranger, comme un bien pour les autres et non pour soi, parce qu'elle ne s'exerce qu'à l'égard d' autrui; car elle ne fait que ce qui est utile à d'autres, qui sont ou les magistrats ou le public entier. § 18. Le plus méchant des hommes est celui qui par sa perversité nuit tout ensemble à lui- même et à ses semblables. Mais l'homme le plus parfait

l)arce que selon toute apparence elle lait le faire croire. • — Relativement

est d'un poète. Les commentateurs aux autres. Ces idées qu'on ne prête

ne disent pas d'ailleurs à qui elle guère en général à l'antiquité, mé-

appartient précisément. — Notre ritent la plus sérieuse attention. proverbe. Ce vers est de Théognis, § 16. Le mot de Bias. On l'attrl-

V. 147, qui n'a fiiit peut-être lui- bue aussi à Solon. même que traduire un dicton popu- § 18. L'homme le plus par fait, ,.

laire. L'expression d'Arislole pour- pour ouirui. Mavimes admirables et

�� �