Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/688

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


I6tj

��MORALE A NICOMAQUE.

��n'est pas variable, et l'on peut distinguer avec raison dans la justice civile et politique ce qui est naturel et ce qui ne l'est pas. § h. Mais en admettant même que tout soit va- riable en ceci, on discerne clairement, parmi les choses qui pourraient être encore autrement qu'elles ne sont, celles qui par leur nature sont muables, et celles qui, sans l'être naturellement, ne le deviennent que par l' effet de la loi et de nos conventions. La même distinction pourra convenir tout aussi bien à d'autres choses que la justice ; et ainsi, la main droite est naturellement plus prête à nous servir, bien que cependant tous les hommes puissent se rendre ambidextres. § 5. Il en est des prescriptions de la justice, fondées sur des conventions et sur l'utilité, absolu- ment comme il en est des mesures pour apprécier les objets. Les mesures de vin et de froment ne sont pas partout d'une égale contenance ; et pourtant, elles sont également partout plus grandes là où l'on achète, et plus petites là où l'on vend. De même aussi les droits qui ne sont pas naturels, mais qui sont purement humains, ne sont point partout identiques. Les constitutions ne le sont pas davan-

��sion plus décidée et plus vive. So- ciale avait établi en morale des prin- cipes absolument immuables; et au fond, Aristote est sur ce point essen- tiel de l'avis de son maître Platon.

§ h. Celles qui par Leur nature so7it muables, Aristote, en paraissant faire ici une concession à l'opinion contraire, n'en fait cependant au- cune. Il maintient toujours et à bon droit qu'il y a des choses naturelle- ment immuables, en d'autres termes

��des principes. — Et ainsi la "main droite. Exemple incontestable, mais qui ne se rapporte guère au sujet. Des commentateurs ont pensé qu'A- ristote avait ici l'intention de criti- quer Platon, qui soutient que les deux mains sont naturellement d'une égale adresse. Lois, livre VII, p. 17 de la traduction de M. Cousin.

S 5. Elles sont également par- tout... La pensée n'est pas ici très- claire. Si les mesures servent à

�� �