Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/729

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE VI, c:H. IV, § 8. 207

des degrés de vertu; mais il n'y en a plus dans la pru- dence. De plus, dans l'art, celui qui se trompe de son plein gré, est préférable à celui qui se trompe sans le vouloir ; pour la prudence, c'est tout le contraire, de même que pour les autres vertus. Par conséquent, la prudence est une vertu et non point un art. § 8. Comme il y a deux parties dans l'âme qui sont douées de raison, elle est la vertu de celle qui n'a que l'opinion en partage; car l'opi- nion, ainsi que la prudence, s'applique à tout ce qui peut être encore autrement qu'il n'est, c'est-à-dire à tout ce qui est contingent. On ne peut pas dire toutefois cpie la prudence soit une simple manière d'être qu'accompagne la raison ; et la preuve, c'est qu'une telle manière d'être pourrait se perdre par l'oubli, tandis que la prudence ne se perd et ne s'oublie jamais.

��§ 7. Dans l'art, il peut y avoir des l'on fait mal avec intenlion et par

dégrés. Il semble qu'il peut y en système. — Et non point un art.

avoir «ussi dans la prudence, puis- L'opposition n'est point très-nette,

qu'on peut être plus ou moins pru- parce que l'idée de l'art n'a pas été

dent. — De vertu. Ou de taknl. — assez clairement définie.

Il n'y en a plus dans la prudence. $ 8. Deux parties dans l'âme qui

Arislote pense qu'absolument parlant sont douces de raison. Voir plus

on est prudent, ou qu'on ne l'est pas haut, livre I, ch. 11, § 19. — Qui n'a

— C'est tout le contraire. Au point que l'opinion en partage. Voir les

de vue de la morale en effet, il vaut Derniers Analytiques, livre f, ch. 33,

mieux faire une faute sans le savoir, page 179 de ma traduction. — Une

que de faire le mal en connaissance simple manière d'être. C'est une

de cause. Dans l'art au contraire, on qualité et une habitude, et non point

peut être encore un grand artiste, si une faculté naturelle.

�� �