Page:Aristote - La Morale d’Aristote, Ladrange, 1856.djvu/871

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE VIII, CH. X, § 6. U9

quand elles apportent de grands héritages. Mais ces do- minations étranges ne viennent pas . du mérite ; elles ne sont que le résultat de la richesse, et de la force qu'elle donne, tout comme il arrive dans les oligarchies. § 6. L'association des frères représente le gouvernement timo- cratique; car ils sont égaux, si ce n'est toutefois quand une trop grande différence d'âge ne permet plus entr'eux d'amitié vraiment fraternelle. Quant à la démocratie, elle se retrouve surtout dans les familles et les maisons qui ne sont pas gouvernées par un maître ; car alors tous sont égaux ; et aussi, dans celles où le chef est trop faible et laisse à chacun la puissance de faire tout ce qu'il veut.

��§ 6. Le gouvernement timocra- traduction delà Politique, p. 148, 2« 

ùque. Qu'Aristote a confondu un édition, livre III, ch. 5, § i. — La

peu plus haut avec le gouvernement puissance de faire tout ce qu'il veut.

républicain. — Quant à la démo- C'est une sorte de licence démago-

cratie. Ou mieux peut-être : c la dé- gique. Aristole revient sur ces idées

magogie. n Voir une note dans ma dans le chapitre suivant.

�� �