Page:Asselin - Pensée française, pages choisies, 1937.djvu/110

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


DE NOS BESOINS INTELLECTUELS [1]



TEXTE original et intégral d’une conférence faite — mal faite — le 18 décembre 1919 à la salle Saint-Sulpice, à Montréal, sous ce titre mystérieux, mais non trompeur, mais, en somme, loyal, et aussi honnête qu’un autre, — titre élu de préférence à un autre parce qu’en la conjoncture le conférencier — le futur conférencier — qui n’en est pas un, qui n’a nullement, comme des naïfs le croient (mais sont-ils si naïfs, et le croient-ils ?), la science de l’artifice verbal, de l’arrangement verbal, et qui a beaucoup de mal — un mal du diable — même à S.-Sulpice, un mal du diable, — à mettre congrûment quelques idées bout à bout, — ne savait pas encore ce qu’il dirait, et qu’il fallait bien, en attendant — en attendant la conférence, — annoncer quelque chose — : De 9 heures à 5.

Texte intégral (et original) d’une conférence incomplète — infinie, non finie, — en ce que l’auteur, faute d’avoir dit tout ce qu’il fallait dire, y contriste — et, assurément, y irrite aussi — car tout le monde a son amour-propre — et l’amour-propre sied à ceux qui travaillent de bonne foi —

  1. Extraits.