Page:Asselin - Pensée française, pages choisies, 1937.djvu/126

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
130
PENSÉE FRANÇAISE

PÉNALITÉ
Article 97. — Quiconque autre que la Compagnie contreviendra à aucune des dispositions du présent contrat sera passible de et encourra une amende n’excédant pas quarante dollars ($40.00), avec ou sans frais, à la discrétion de la Cour.
Tant dans l’intérêt du public que de la Compagnie, cette stipulation du contrat touchant toutes correspondances sera rigoureusement observée après publication de cet avis.

Cela, Mesdames et Messieurs, c’est le français en usage du haut en bas de l’administration municipale montréalaise.

Enfin, M. le Ministre, vous verrez, dans les pages suivantes, un tableau contenant un résumé des principales statistiques de la province de Québec, depuis le premier recensement (1871) qui a suivi le pacte de la Confédération jusqu’à 1917 inclusivement. À l’aide de ces tableaux, il est facile de mesurer les progrès accomplis dans les diverses sphères de l’activité en cette province. En moins de 50 ans, notre population a doublé et n’eut été l’émigration qui suivit la guerre de Sécession aux États-Unis, elle aurait au moins triplé. Le nombre d’écoles a aussi augmenté son chiffre de près de 50 p. c. Les contribuables qui ne payaient qu’un peu plus de $1,000,000., en 1891, pour l’éducation de leurs enfants, déboursaient, en 1917, tout près de $12,000,000., pour les mêmes fins.

Cela, Mesdames et Messieurs, c’est le français en usage du haut en bas de notre administration provinciale.

Attendu que la cité de Saint-Hyacinthe a représenté par sa pétition, qu’il est de l’intérêt public et qu’il importe à la bonne administra-