Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
105
VONT — WAUMONNÉS
patois meusien, Mem. de la Soc. philomathique de Verdun, XIV, 1896) ; dans l’Argonne gauminé « blet, piqué, passé » (Lallement, Contes rustiques du folk-lore de l’Argonne, p. 298) ; à Florent (Marne, arr. de Menehould) gauminé (Janel, Essai sur le patois de Florent : renvoi à camoussi « étoffe moisie ») ; le sens de « blet, pourri » (et par conséquent « mou » ne fait donc pas de doute, et les projectiles inoffensifs des habitants de Torelore ne sont pas à rapprocher des « pommes cuites », mais des « poires molles » qui figurent encore dans des expressions de l’époque classique (v. Livet, Lexique de Molière, III, 307).


N. B. — Les principales additions ou modifications apportées au Glossaire dans cette 2e édition intéressent les articles argoit, avoir, caçoie, carbouclee, dehait, dist, enondu, esclaire, fait, gent, messeant, regreter, waumonés.