Page:Audet - Les députés de la région des Trois-Rivières (1841-1867), 1934.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Députés des Trois-Rivières

XVIII

L’Hon. Antoine Polette

(1807 — 1887)




Le premier Paulet établi au Canada se prénommait Antoine. Né en 1626, fils de Pierre Paulet et de Marie Deshayes, de Dieppe en Normandie, il épousa à Québec, le 12 avril 1655, Suzanne, née en 1642, fille de Pierre Miville et de Charlotte Maugis.

Notre futur député naquit à Neuville le 24 août 1807, du mariage d’Antoine Paulet,[1] cultivateur, et de Josephte Bertrand. Il commença son cours classique sous des professeurs privés et le termina au séminaire de Nicolet. Il n’avait que quatorze ans et neuf mois lorsque, le 14 mai 1822, son oncle Jean-Baptiste Dubuc l’engagea chez maître Hilaire Girard, avocat de Québec, pour faire sa cléricature. Celui-ci étant mort le 8 mars 1827, le jeune Polette compléta ses études chez maître Joseph Lagueux. Il fut admis à la pratique le 11 septembre 1828, alla s’établir aux Trois-Rivières et devint bientôt l’un des principaux membres du barreau trifluvien.

Le 24 novembre 1834, M. Polette fut nommé l’un des commissaires chargés de la construction d’un pont sur le Saint-Maurice, et le 19 juin 1839 il acceptait le poste de commissaire pour l’érection de paroisses dans le district des Trois-Rivières.

M. Polette fut maire des Trois-Rivières de 1846 à 1853. Le 28 mars 1856, il devenait l’un des membres de la commission nommée pour faire la refonte des statuts du Bas-Canada. Il occupa cette charge honorable autant qu’onéreuse jusqu’au

  1. C’est ainsi qu’est écrit le nom dans le certificat de baptême, mais notre député a toujours signé Polette,