Page:Augier - Théatre complet, tome 4.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Séraphine.

La blanchisseuse a été bien longue…


Madame Charlot.

Oui, mais elles sont comme neuves.


Séraphine.

Superbes ! Regarde donc, Victoire…


Victoire.

Pardi ! c’est de l’Angleterre… on en a vu.


Madame Charlot.

Il paraît qu’elle a vu de tout, la bonne.


Victoire.

Je vous ai déjà dit qu’on m’appelle Victoire.


Madame Charlot.

Madame est contente ?


Séraphine.

Enchantée !


Madame Charlot.

Madame veut-elle que nous parlions du prix ?


Séraphine.

Trois mille francs ; c’est convenu.


Madame Charlot.

Qui font dix, avec les sept que madame me doit déjà, et dont le billet échoit vendredi prochain.


Séraphine.

Je ne l’ai pas oublié.


Victoire.

Si tout le monde était aussi exact que madame…