Page:Augier - Théatre complet, tome 4.djvu/72

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Premier Invité, à son voisin, montrant Séraphine.

Est-elle jolie, hein ?


Deuxième Invité.

Jolie femme et jolie toilette ! quelque duchesse en maraude !…


Troisième Invité

Une duchesse ! où ça ?


Deuxième Invité

Devant toi… Bordognon la serre de près.


Troisième Invité.

Une duchesse ? c’est la femme de mon principal, mon PPL, un maître clerc invétéré, une espèce de crétin qui mourra dans la cléricature finale.


Premier Invité.

Il est donc riche ?


Troisième Invité.

Il a ses appointements.


Premier Invité.

Avec quoi paye-t-il les toilettes de sa femme, alors ?


Troisième Invité.

Il a la corne d’abondance.


Deuxième Invité.

Et moi qui n’osais pas l’inviter !


Troisième Invité.

Bêta. (Allant au canapé, à Bordognon.) Présente-moi donc !