Page:Augier - Théatre complet, tome 4.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Henriette, entrant.

Vous êtes en retard, messieurs… on vous attend. (À Bordognon.) Et toi, pour cette fois je t’invite, monsieur mon frère.

Ils sortent tous, chuchotant, se pressant sur les pas de Séraphine.

Bordognon, à Henriette.

Asseyons-nous, alors.



Scène II

BORDOGNON, HENRIETTE.



Henriette.

Puisque nous sommes seuls, apprends-moi donc quelle est cette dame que tu m’as amenée et qui fait émeute dans le salon ?


Bordognon.

Émeute ?


Henriette.

Certainement, émeute. J’ai cru entendre sur son passage des ricanements, des chuchotements dont je ne me rends pas compte. Elle me semble un peu sûre de sa gentillesse, mais convenable en somme ?


Bordognon.

Autrement te l’aurais-je présentée ?


Henriette.

Comment se nomme-t-elle déjà ?